TRIGONES PLUS

 

 

 

Après les EP « Vision Humaine » en 2014 et « Sans Consentement » en 2017, les Trigone Plus reviennent avec leur premier album « L’Ombre de l’Horloge », dont les textes sont signés pour la seconde fois par Cynthia Marufo, faisant désormais partie intégrante du groupe.

Son écriture sortie des sentiers battus et l’osmose entre les musiciens et la parolière renforce l’identité du groupe. Revendiquant le rock en français, leur maturité s’affirme en abordant des sujets parfois tabous mais des sujets qui avant tous, touchent particulièrement ses membres.

Cette maturité s’affirme également au travers de divers univers musicaux. En effet, ne soyez pas surpris de rencontrer au sein d’un même titre des sonorités rock et puissantes, pour ensuite vous laisser porter par des sons aériens et entêtants, le tout avec quelques touches d’électro. Pour les plus curieux, d’autres styles musicaux se sont cachés au cœur de certains titres, mais nous vous invitons à les découvrir par vous-même…

 

105 DE GROOVE

 

 

 

 

 

 

 

105 de Groove, c’est 7 musiciens hétéroclites qui se rejoignent. Emmené par Ismaël, chanteur-compositeur charismatique, rappeur aventuré au carrefour des musiques du Sud, le groupe est chaleureux et précis. En bref : des textes concernés, des préoccupations urbaines qui nous ramènent ici sur des rythmes qui nous emmènent ailleurs.

Le chanteur est juste, au moins dans deux sens du terme. La section rythmique (basse- batterie-congas) assure un groove inspiré. Énergie soutenue par le trompettiste et le saxophoniste. Les deux guitares colorent l’ensemble.Rap, bossa nova, soul, funk, musiques créoles traditionnelles (celles inventées par les esclaves et les colonisés) : les inspirations du groupe se caractérisent par leur filiation avec des musiques d’opprimés, ardentes et utiles. En y ajoutant les préoccupations contemporaines des métropoles de l’Occident, le chanteur et ses musiciens se font un métissage à leur mesure. On sent qu’ils veulent jeter un pont entre deux modes d’expression qui ont leurs points de rencontres.

Ils cherchent à renouer avec un sens de la fête qui a du sens. La fête comme mobilisation. Comme une bonne occasion de dire ce qu’on a de profond.

AMMNESIA

Ammnesia

 

Du circuit court, 100% local !! puisqu'il s'agit d'un groupe voisin, de Montanay.

Des compositions variées aux mélodies parfois brutes ou subtiles et ciselées, rappelant sans doutes les influences post punk et pop anglaise, où résonnent à la fois des échos des Red Hot Chilly Peppers et de Joy Division.

Ça va faire du bruit dans le Landerneau.